Histoire de la crémation

Histoire de la crémation

La 1e crémation au Canada a eu lieu au Cimetière Mont-Royal. Au début du siècle dernier, le Canada ne disposait pas encore de crématoriums, malgré une forte demande. En juin 1900, un fervent partisan de la crémation, Sir William MacDonald, fit un important don pour la construction d'un bâtiment dédié. Ce fut donc en 1901 que le 1er crématorium du Canada vit le jour sur le terrain du Cimetière Mont-Royal.

Coup d'œil sur l'histoire de la crémation

Les 1res traces de crémation remontent à l'Antiquité. Des poteries néolithiques, remplies des cendres de plusieurs individus, ont été retrouvées dans plusieurs sites en Europe. Entre 1 400 av. J.-C. et 200 apr. J.-C., la crémation était déjà couramment employée. C'était le cas chez les aristocrates romains, dont César et sa famille. Entre les 3e et 19e siècles, la doctrine chrétienne interdit la crémation, le corps devant rester intact pour pouvoir ressusciter. Les 1ers israélites ont également réprouvé la crémation des défunts, acte qu'ils considéraient comme une profanation envers l'œuvre de Dieu. Les juifs orthodoxes, les églises chrétiennes orthodoxes orientales ainsi que les musulmans refusent aujourd'hui encore cette pratique, à l'inverse de certains juifs, des chrétiens, des bouddhistes, des sikhs, des hindous et d'autres groupes culturels, en particulier en Inde.
 
La crémation moderne, telle que nous la connaissons, a donc vu le jour à la fin du 19e siècle, après plusieurs années d'expérimentation pour créer des équipements fiables. La pratique de la crémation se diffusa presque simultanément des 2 côtés de l'Atlantique après que le professeur italien Brunetti eût exposé son système à l'Exposition de Vienne de 1873.
 
Dans les îles Britanniques, la crémation a été encouragée par le chirurgien de la reine Victoria, Sir Henry Thompson. Préoccupés par des problèmes d'épidémies, Sir Henry et ses collègues fondèrent la Cremation Society of England en 1874. Les 1ers centres de crémation européens furent construits en 1878 à Woking en Angleterre, ainsi qu'à Gotha en Allemagne.
 
Pour en savoir plus sur le processus de crémation, contactez-nous ou téléchargez notre dossier d'information « 20 questions sur la crémation » (document en anglais).

Contact

Résidence Funéraire Blythe Bernier

Montréal, QC H3N 1P4

Téléphone : 514-495-8082

Sans frais : 1-855-310-8082

Télécopieur : 514-495-8872
Appel sans frais (Montréal uniquement) :

1-800-CREMATION (1-800-273-6284)

Social

Envoyer à un ami

Envoyer l'URL de cette page à un(e) de vos ami(e)s

Tous droits réservés 1-800 Cremation 2020 - Mention légale
Création de

Mention legale